Les substituts de repas ont-ils intérêt minceur ?


Les substituts de repas ont été largement mis sur le devant de la scène ces dernières années (et beaucoup critiqués en France, pays de la gastronomie) grâce à des marques comme Feed, Smeal ou Vitaline.

Selon l'objectif recherché, les formules sont adaptées et certains substituts de repas peuvent nous aider à perdre quelques kilos superflus ! À condition de bien les choisir et de les consommer à bon escient...

Qu'est-ce que les substituts de repas ?

Les substituts de repas sont des produits diététiques complets, comprenant des protéines en quantité importante, une teneur réduite en lipides et un apport adapté de vitamines et de minéraux. Ils apportent tous les nutriments. Certains vont être hyperprotéinés, pour les sportifs par exemple, ou alors avec un apport calorique restreint (entre 200 et 400 kcalories en moyenne par portion) pour les substituts minceur.

Ils se présentent sous forme de poudres à reconstituer, de crèmes, de potages ou de barres voire de boissons prêtes à l'emploi.

Les substituts de repas offrent une garantie nutritionnelle, encadrée par une directive européenne depuis octobre 1997. Ils sont en vente en pharmacie, parapharmacie et dans les magasins de produits diététiques ou dans certaines grandes surfaces au rayon diététique.

Quel est leur intérêt ?

Utilisés en remplacement d'un des repas, pendant un régime, ils peuvent représenter une aide "pratique" pour ceux qui n'ont pas ou peu de temps pour cuisiner, et proposent de biens meilleurs apports nutritionnels que des repas habituellement pris sur le pouce (sandwichs, junk food...).

Et oui, les substituts de repas possèdent d'indéniables qualités diététiques. Mais pour être efficaces, ils doivent s'accompagner d'une alimentation saine et équilibrée, doivent être contrôlés en calories, et ne doivent pas être systématiques. Pris dans de bonnes conditions, les résultats minceur ne tardent pas (surtout si vous aviez avant l'habitude de manger des plats tout prêts rapides. Si nous réussissons à corriger durablement nos éventuelles erreurs alimentaires, la perte de poids sera conservée.

❝ Les substituts de repas doivent s'accompagner d'une alimentation contrôlée en calories ❞

Après un régime, la période de stabilisation est primordiale, l’élargissement progressif de l’alimentation permettra une transition vers l’alimentation normale et la stabilisation du poids.

Bien choisir vos substituts de repas

Aujourd'hui, les substituts de repas proposent une très large variété de produits différents : boissons, crèmes, mousses, potages, petits plats, desserts lactés aux fruits, barres aux céréales ou chocolatées. Il est très facile de varier les plaisirs !

Choisissez les substituts de repas qui respectent la directive européenne. Pour un objectif de perte de poids, leur conditionnement indique la mention "substitut de repas pour contrôle du poids", seule garante des caractéristiques nutritionnelles propres à ces produits.

Pensez à lire les étiquettes et à choisir les substituts limités en lipides et riches en protéines !

Quand et à quelle fréquence les consommer ?

Un substitut de repas en remplacement de l'un des deux repas principaux pendant un mois peut aider à perdre 3 ou 4 kilos, et ceci sans préjudice pour la santé.

Un repas peut être remplacé par un substitut de repas qui contient au moins 15 g de protéines, au plus 10 g de lipides. Dans ce cas, y ajouter, un fruit ou un légume.

Le repas suivant ou précédent sera plus classiquement composé des 5 groupes d'aliments garants de l'équilibre.

Pour bien maigrir, il faut savoir sortir progressivement du "régime" substituts de repas et revenir en douceur à une alimentation équilibrée pour stabiliser sa perte de poids.

4 réflexions sur “Que penser des substituts de repas ? Mon avis”

  1. Je rentre à 22 heures de l’entrainement. Crevée, je n’ai ni le temps ni l’envie de me cuisiner quoi que ce soit. Auriez-vous trois recettes express pour bien récupérer après l’effort ? Je ne peux pas prendre de substituts tous les soirs… Alix, 32 ans

  2. Sébastien - Administrateur

    Je vous comprends! Je rentre également très tard de mes séances de coaching. Pour optimiser sa récupération après l’effort, il n’y a pas 36 solutions: il faut miser sur les protéines pour bien reconstruire les tissus. Donc, au choix, trois recettes en moins de dix minutes:

    – Faites cuire des spaghettis au quinoa, à l’indice glycémique faible et plus digeste que les pâtes blanches. Rajoutez une boîte de thon, des tomates cerises, un peu de basilic et une cuillérée d’huile d’olive;

    – Sirotez 25 cl de gaspacho, suivi d’une omelette (3 œufs bio) aux fines herbes. Terminez par un yaourt.

    – Faites revenir des blancs de poulets, avec quelques graines de sésame ou de pavot. Servez avec un mélange de concombre, poivrons (sans la peau) et feta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page