douleur musculaire à l'épaule

Comment gérer les douleurs musculaires et blessures

S’entraîner régulièrement apporte beaucoup de bénéfices pour votre santé, mais malheureusement la pratique d’une activité physique n’est pas sans risques. En effet, en tant que sportif vous n’êtes pas à l’abri de quelques douleurs musculaires et articulaires.

Que ce soit lors d’un faux mouvement ou à cause d’un excès d’effort, il arrive que le corps n’arrive plus à répondre et les muscles ne parviennent plus à suivre. Les conséquences les plus courantes sont donc des douleurs qui vont gêner votre pratique sportive, et dans les cas plus graves des blessures qu'il va falloir traiter.

L'origine des douleurs musculaires

Également appelée « myalgie », la douleur musculaire survient lors d’un effort trop important. 
Au cours de la pratique d’une activité physique, les muscles sont soumis à rude épreuve et parfois il arrive que l’un d’entre eux lâche. Prenons l’exemple d’un joggeur : en général les coureurs sont victimes de douleurs musculaires aux jambes. Celles-ci sont le plus souvent localisées (mollet, cuisse, quadriceps, voûte plantaire) et se manifestent sous la forme de crampes pendant l’effort ou de courbatures après.

Au-delà de la simple pratique d’une activité physique, les causes de ces différentes douleurs musculaires sont nombreuses. Une mauvaise hydratation, une mauvaise alimentation ou encore un mauvais équipement sont autant de raisons qui peuvent être à l’origine de douleurs.

Toutefois, les douleurs musculaires ne sont pas uniquement liées à la pratique sportive. Certaines maladies sont également à l’origine de crampes et de courbatures : de la plus commune comme la grippe à d’autres moins fréquentes comme le paludisme, l’hépatite C ou encore certaines maladies bactériennes.

Douleur articulaire ou musculaire ?

Avant de débuter une thérapie pour soigner la douleur, il est utile de bien identifié sonorigine. En effet, vous êtes encore nombreux à confondre la douleur musculaire qui est ressentie au niveau des muscles (biceps, quadriceps, ischiojambiers, mollets, etc.) et la douleur articulaire qui est ressentie au niveau des articulations (poignets, coudes, genoux, chevilles, etc.).

Comme je l’ai expliqué plus haut, les douleurs musculaires se manifestent sous la forme de crampes ou de courbatures et interviennent en général pendant ou après un effort physique. Les douleurs articulaires quant à elles peuvent être progressives ou subites. Elles se manifestent au niveau des points de rotation du corps.

Leur durée peut s’étendre d’une journée à plusieurs mois. Si, au-delà de deux semaines, la douleur est intacte, je vous conseille vivement de consulter un médecin du sport.

Douleur aiguë et douleur chronique

Il existe deux types de douleurs. Soit la douleur est aiguë, soit elle est chronique. Dans le cas d’une douleur musculaire, celle-ci est souvent aiguë et de courte durée (quelques semaines maximum), imprévisible et brutale.

À partir du moment où la douleur se fait sentir durant 3 mois ou plus et qu’elle ne disparaît pas malgré la prise d’antidouleur et l’arrêt du sport on peut alors parler de douleur chronique.

Souvent, une douleur aiguë devient chronique, car elle a été mal soignée. Plus elle dure, plus elle est usante physiquement et mentalement, car cette douleur peut représenter un réel handicap, souvent invisible de l’extérieur.

douleur musculaire aux lombaires

Les blessures les plus courantes en musculation

Après avoir fait le point sur les différentes douleurs, nous allons maintenant voir les blessures les plus courantes liées à la pratique de la musculation.

  • La tendinite : C’est l’inflammation d’un tendon (fibre reliant le muscle à l’os) due à une sollicitation excessive. En musculation, les tendinites les plus fréquemment observées sont celles de l’épaule et du poignet.
  • La douleur articulaire : Elle est due à une dégradation de l’articulation, elle est souvent causée par un choc répété (course à pied) ou par une mauvaise exécution des exercices de musculation.
  • Élongation / claquage : Les membres inférieurs (ischiojambiers, quadriceps et mollets) sont les muscles les plus touchés par ce genre de blessures. L’élongation est un étirement anormal du muscle et le claquage est la rupture totale d’un grand nombre de fibres musculaires.
  • La crampe : C’est une contraction soudaine du muscle pendant l’effort qui ne dure, en général, que quelques minutes. Cette blessure peut se localiser sur différentes parties du corps : bras, dos, jambes, cuisse, mollet, épaule, etc.
  • La contracture : C’est une douleur similaire à celle d’une petite crampe, mais qui dure dans le temps et survient jusqu’à plusieurs heures après l’effort. Elle est souvent la conséquence d’un surentraînement.

Que faire en cas de douleur musculaire ?


séance de kiné

Chaque douleur musculaire doit être traitée. Si une crampe peut aisément être soignée à la maison, pour d’autres blessures il est parfois utile de se rendre chez un médecin. Certaines déchirures musculaires nécessitent même une intervention chirurgicale et une rééducation chez le kiné.

Pour les douleurs plus légères, plusieurs solutions existent. Le massage sportif peut-être intéressant pour réduire les courbatures ou soulager les douleurs articulaires. Vous pouvez également prendre des bains d’eau chaude pour soulager vos muscles ou appliquer de la glace en cas de traumatisme afin de réduire l’inflammation.

Vos options pour continuer l'entraînement malgré une douleur musculaire

Les douleurs musculaires requièrent souvent du repos mais, selon les cas, vous pourrez toujours continuer l’entraînement en vous adonnant à des exercices moins éprouvants. Vous pourrez, par exemple, vous tourner vers des activités comme le yoga et le stretching pour travailler votre souplesse.

Sinon, vous pouvez adapter votre routine d’entraînement. En cas de douleur au bras, favoriser les exercices de cardio (course, vélo) et les séances de jambes. Dans le cas d’une douleur d’un membre inférieur, profitez-en pour entraîner le haut de votre corps.

Mes conseils pour prévenir les blessures en musculation

Vous le savez, s’échauffer avant chaque entraînement est essentiel. Cela permet de conditionner votre corps à l’effort et préparer les muscles et les articulations à supporter des charges. Une fois par semaine, vous pouvez également faire une séance de stretching afin d’assouplir vos muscles pour qu’ils soient plus résistants.

Dernière chose, si vous pratiquez la musculation régulièrement je vous conseille de consulter un ostéopathe une fois tous les 3 mois. La pratique de la musculation traumatise le corps et un exercice mal exécuté peut-être à l’origine de diverses douleurs. Un ostéopathe vous remettra d’aplomb !

Douleurs musculaires
4.6 (91.07%) 56 votes