Pour être en bonne santé, prenez soin de votre tube digestif !

Tube digestif : une meilleure santé grâce à vos intestins


Peu le savent (en tout cas ceux qui n'ont pas lu Le Charme discret de l'intestin) mais nos intestins sont comme notre deuxième cerveau. Ils produisent, par exemple, certaines hormones capables d’influencer notre humeur.

Mais un tube digestif en bonne santé est également une garantie pour résister plus facilement aux maladies. En effet, il prend une part importante dans vos défenses immunitaires. Voici donc mes conseils pour entretenir votre tube digestif et améliorer votre flore intestinale.

Un tube digestif malade favorise une mauvaise santé

Lorsque les bactéries pathogènes s’accumulent, que l’intestin est irrité et que sa paroi est poreuse, cela se manifeste par des gaz nauséabonds, de la diarrhée ou de la constipation, des nausées, des ballonnements ou des maux de ventre. Et cela peut mener à des pathologies plus graves comme une colopathie fonctionnelle ou un cancer du côlon.

Cet état de déséquilibre pourrait également influencer votre humeur puisque les intestins produisent une grande partie de la sérotonine qui circule dans votre organisme. Or, cette hormone est responsable de la bonne humeur.

Mais, cela ne s’arrête pas là puisqu’une flore intestinale déséquilibrée ou une porosité anormale des intestins conduit également à une fragilité plus grande de l’organisme face aux maladies. En effet, le tube digestif et les bactéries qui le peuplent sont censés servir de filtre contre les agents pathogènes. Lorsque le tube digestif est malade, ces agents pathogènes ont une voie d’accès plus grande pour pénétrer à l’intérieur de votre organisme.

La santé de votre tube digestif est donc primordiale pour votre santé en général. Il est donc crucial de soigner votre transit... Et voici les solutions pour y parvenir 😉

Comment entretenir votre tube digestif ?

Sur internet ou dans certains livres, on vous propose des régimes détox pour nettoyer vos intestins. Mais ces régimes ne présentent pas un grand intérêt parce que l’intestin se nettoie de lui-même. Les aliments se poussent au fur et à mesure de leur progression dans votre tube digestif.

Par contre, ce que vous pouvez faire, c’est protéger la paroi de vos intestins et améliorer la flore intestinale qui les tapisse.

Pour protéger votre tube digestif, la première chose à faire, c’est d’éviter les substances qui peuvent l’endommager comme le gluten des céréales, mais aussi la saponine contenue dans les pommes de terre et les lectines des légumineuses. Le lactose peut aussi poser problème pour un certain nombre de personnes car elles ne possèdent pas les enzymes nécessaires à sa digestion.

Evidemment, il est également conseillé de suivre une alimentation saine et équilibrée, de consommer des aliments de base qui ne sont pas transformés et auxquels n’ont pas été rajoutés d’additifs inutiles.

Comment améliorer votre flore intestinale ?

Ensuite, vous devez penser à votre flore intestinale. Celle-ci se compose de milliards de bactéries qui s’occupent de décomposer les nutriments, de nettoyer l’intestin et de lutter contre les bactéries nuisibles. Pourtant cette flore, qui est personnelle à chacun, peut être perturbée par de nombreux facteurs.

Affaiblie, elle peut avoir du mal à traiter les attaques des agents pathogènes :

  • L’un des facteur de perturbation est une alimentation déséquilibrée et trop riche en additifs alimentaires. 
  • La prise de médicaments comme les antibiotiques et la consommation d’eau chlorée (celle du robinet) peuvent également détruire une grande partie de vos bactéries.
  • Enfin, les produits toxiques comme les métaux lourds ou les pesticides jouent également un rôle dans la détérioration de la flore de votre tube digestif.

La première solution pour protéger et améliorer votre flore intestinale, c’est de manger sainement en évitant les produits industriels et en favorisant les aliments simples qui ont un Index Glycémique bas.

Prébiotiques et probiotiques

Il faut également manger une grande quantité de fruits et légumes, de préférence bio pour éviter les pesticides. Ces végétaux apportent des fibres qui agissent comme des prébiotiques et nourrissent votre flore intestinale.

Vous pouvez également consommer des aliments, voire des compléments, qui contiennent des bactéries dites « probiotiques » et qui vont favoriser la bonne santé de votre flore intestinale.

Un mot sur la flore intestinale et la naissance

Les chercheurs commencent à le dire de plus en plus fort : votre flore intestinale se compose à votre naissance. En effet, avant de naitre, votre tube digestif est stérile, aucune bactérie ne le peuple. Or, après votre naissance, votre tube digestif est colonisé en quelques jours. Ces bactéries proviennent en réalité de la flore vaginale de la mère.

Deux constatations s’imposent alors. Premièrement, si la flore vaginale de la mère a une mauvaise composition, elle transmettra une flore de mauvaise qualité à son enfant. Or, la flore vaginale de la mère est reliée à la santé de sa flore intestinale. Une maman enceinte a donc tout intérêt à soigner son tube digestif.

Ensuite, grave constatation, la flore intestinale d’un bébé ne peut pas se composer naturellement s’il nait par césarienne. Son tube digestif ne peut alors se coloniser que grâce à son environnement direct, soit l’environnement hospitalier qui n’est malheureusement pas le meilleur puisqu’il peut contenir des bactéries pathogènes résistantes.

En résumé, la naissance est un moment important pour le tube digestif de l’enfant, elle va déterminer la qualité de départ de sa flore intestinale. Le mieux est donc d’avoir un tube digestif en bonne santé lorsque vous accouchez et de donner naissance par les voies naturelles.

Laissez un commentaire 0 commentaires