Manger une fois par jour pour maigrir : bonne ou mauvaise idée ?

Manger une fois par jour (jeune intermittent)


Le jeûne intermittent est sans aucun doute la grande tendance actuelle en matière de conditionnement physique et de santé. Utilisé pour perdre du poids et censé améliorer la santé, le jeûne intermittent permet aussi d’une certaine manière de simplifier la vie. Je vous partage donc ce petit guide pour que vous puissiez juger par vous-même si c’est une bonne ou une mauvaise idée.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent est un régime alimentaire qui alterne en cycles des périodes de jeûne et des périodes de repas. Au lieu de vous spécifier quel aliment vous devriez manger ou pas, comme dans le cas des régimes classiques, le jeûne intermittent montre plutôt quand vous devriez les manger. Cela va de jeûnes quotidiens de 16 heures, ce qui revient à un seul repas par jour, à des privations de 24 heures 2 fois par semaine.

Il existe différentes façons de faire le jeûne intermittent en gardant le même principe de diviser la journée ou la semaine en périodes de repas et de jeûnes. À noter que pendant les périodes de jeûne, vous ne mangez que très peu voire rien du tout.

  • La méthode 16/8, aussi appelée protocole Leangains consiste à sauter un repas ou deux et à limiter à seulement 8 heures la période où l’on peut manger. Le jeûne peut alors s’étendre pendant 16 heures au cours d’une journée.
  • La méthode Eat Stop Eat implique de jeûner pendant une ou deux journées entières pendant la semaine. L’eau et les boissons sont autorisées dans cette méthode, mais pas les aliments solides.
  • La méthode Warrior Diet consiste à jeûner pendant la journée et à manger copieusement le soir sur une période de 4 heures en général. Les fruits et les légumes crus sont permis lors du jeûne.
  • La méthode 5 :2 implique de ne consommer que 500 à 600 calories sur deux jours non consécutifs de la semaine, et de bien manger les 5 jours restants.

Je trouve que la méthode 16/8 est la plus simple, la plus facile à suivre pour maigrir vite et celle qui peut être pratiquée durablement dans le temps. En effet, le jeûne intermittent demande une grande motivation de la part de celui ou celle qui souhaite le pratiquer, ce qui fait que beaucoup abandonnent au bout de quelque temps.

Les avantages et les inconvénients

Les avantages du jeûne intermittent sont multiples, principalement la perte de la masse graisseuse et le gain musculaire. Mais à y voir de plus près, les études ont montré que ce régime alimentaire transforme à la fois le comportement des cellules et l’expression des hormones. Les cellules, par exemple, initient des processus de réparation cellulaire. Le taux d’hormone de croissance augmente en flèche, à un niveau 5 fois plus élevé même, tandis que la fonction des gènes liée à la longévité et à la protection contre les maladies change. En gros, le corps s’adapte et peut perdre du poids efficacement.

La faim est le principal effet secondaire du jeûne intermittent. Elle pourra être accompagnée par un sentiment de faiblesse et de brouillage du cerveau même si vous êtes bien habitué à faire le régime. Malgré cela, je peux assurer que parmi tous les régimes, le jeûne intermittent est celui qui peut être le plus variable en fonction des personnes. En effet, il n’y a rien de dangereux à ne pas manger pendant un moment si vous êtes globalement en bonne santé. Par contre, les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes présentant des antécédents de troubles de l’alimentation, celles qui prennent des médicaments ou qui ont une pression artérielle basse ainsi que les diabétiques sont incitées à consulter un médecin avant d’essayer de jeûner par intermittence. 

Manger une fois par jour : mon avis

J’ai toujours eu un faible pour ce type de régime, car il peut être très intéressant pour les personnes voulant évoluer rapidement ; toutefois je ne le conseille pas à tous mes clients. En effet, certaines personnes ne sont pas capables d’attendre plus de 12 heures pour manger et risquent de ne jamais s’habituer. Pire, elles peuvent se penser plus « libres » d’un point de vue alimentaire et vont surcompenser en mangeant trop, voire n’importe quoi.

De plus, sur le long terme, ce régime n’est pas adapté à la vie du quotidien (repas du midi avec les collègues de travail, soirée en amoureux…) ; il sera parfois difficile et démotivant de dire non trop souvent. Ce que vous pouvez donc faire c’est de commencer par une période courte de 2 semaines pour tester votre organisme.

Ensuite, si vous souhaitez vous y mettre sérieusement, je vous conseille de faire ce type de diète de temps en temps sur une durée d’un ou deux mois.

Laissez un commentaire 0 commentaires