Les oeufs bio sont-ils meilleurs ?

Les oeufs bio sont-ils vraiment meilleurs ?


L’élevage de bétail et d’animaux de basse-cour est un sujet qui a déjà provoqué plusieurs scandales, comme celui de la vache folle. En effet, pour obtenir du rendement à un coût le plus bas possible, les animaux, qui sont la source de notre alimentation, sont élevés dans des conditions déplorables et nourris de façon peu naturelle. C’est le cas de nombreuses poules, dont celles qui nous procurent des oeufs.

Ces poules pondeuses sont généralement nourries avec des céréales et vivent dans des cages. Or, dans les deux cas, ce n’est pas leur condition naturelle. Une poule doit vivre en plein-air et manger des vers et des insectes.

Les oeufs bio sont produits d’une façon plus proche de ces critères, cela suffit-il à améliorer la qualité des oeufs ? Faut-il privilégier cette qualité ?

Rappel sur les les différents types d’élevage

Si vous regardez sur la surface d’un oeuf du commerce, vous remarquerez un code composé de chiffres et de lettres. Le premier de ces chiffres est compris de 0 à 3 et vous renseigne sur les conditions d’élevage des poules pondeuses.

  • Si ce chiffre est un 3, votre oeuf provient d’un élevage en cage. Les poules de cette exploitation naissent et meurent dans une cage , entassées les unes sur les autres, dans des conditions déplorables. Nous vous déconseillons ce type d’oeuf pour le respect du bien-être animal.
  • Si ce chiffre est un 2, c’est à peine mieux. Les poules sont élevées au sol mais elles sont entassées dans un hangar, ne sortent jamais, ne voient jamais le ciel. Leur existence est misérable.
  • Si ce chiffre est un 1, c’est un peu mieux car les poules ont un accès à l’extérieur. Mais, attention, ce la ne veut pas dire qu’elles sortent. Nées en intérieur et nourries au début de la journée, elles n’ont pas forcément envie de quitter leur hangar. De plus, le terrain à disposition n’est pas obligatoirement une prairie verdoyante, ce peut être un terrain vague dépourvu de végétation.
  • Si ce chiffre est un 0, vous avez à faire à des oeufs bio. Les poules bénéficient de plus d’espace dans leur hangar et ont un espace extérieur à disposition. De plus, leur alimentation est en grande majorité d’origine biologique. Pourtant, rien n’oblige les producteurs à donner aux poules une alimentation plus « naturelle » ou plus riche en oméga-3.

Les oeufs bio sont-ils vraiment meilleurs ?

A moins de tomber sur un élevage, dont le propriétaire respecte les conditions d’alimentation évoquées ci-dessus, les oeufs bio ne seront malheureusement pas meilleurs que d’autres en termes de nutrition.

Cependant, il existe tout de même certains arguments en faveur des oeufs bio :

  1. Premièrement, il y a la condition animale. Acheter ce genre d’oeufs, c’est soutenir un élevage qui respecte un peu plus le bien-être des poules, et c’est important.
  2. Deuxième argument : des poules de l’agriculture biologique sont nourries avec des grains qui n’ont pas nécessité l’utilisation de pesticides toxiques. En achetant des oeufs bio, vous soutenez donc une agriculture plus respectueuse de l’environnement.
  3. Enfin, dernier argument, les poules bio reçoivent moins de traitements vétérinaires et vous aurez moins de chance de trouver des traces de ces traitements dans les oeufs bio.

Quoi de mieux que des oeufs bio ?

Si les oeufs bio ne sont pas forcément supérieurs nutritionnellement, que pouvez-vous faire pour manger de meilleurs oeufs ?

Une des alternatives consistent à acheter des oeufs issus de la démarche bleu-blanc-coeur.

Les poules issus de ces élevages sont nourris avec des végétaux riches en oméga-3.

Vous pouvez aussi acheter vos oeufs dans un élevage traditionnel comprenant peu de poules. Celles-ci doivent se promener en plein-air librement et manger des vers de terre et des insectes en quantité. Pour être sûr de cela, il vaut mieux connaitre l’éleveur et voir de vos propres yeux les conditions d’élevage.

La dernière option, c’est d’élever vous-même vos poules, si vous avez un jardin suffisamment large. Il suffit de les laisser se nourrir d’elles-mêmes dans la végétation et de leur donner, de temps en temps, des graines de lin, des végétaux et un peu de viande.

Laissez un commentaire 0 commentaires