4 bienfaits de la pratique sportive

Les autres bienfaits de la pratique sportive


De nombreuses études soulignent le lien entre la pratique régulière de l’exercice physique et l’amélioration de la santé. Les résultats de ces recherches laissent entrevoir la nécessité d’inclure la pratique d’un sport ou un entraînement soutenu dans une démarche de prévention ou de guérison de maladies invalidantes souvent non encore diagnostiquées.

Voici 4 bienfaits du sport dont on parle peu mais qui pourraient vous convaincre d'en faire :

  • la mémoire
  • la vision
  • les états dépressifs
  • la prolongation de la vie

La mémoire

Une première étude porte sur le risque occasionné par l’accroissement du taux de glucose dans le sang, en partie responsable de la perte de mémoire, qui tend à s’accroître chez les personnes avançant en âge.

L’exercice contribue à régulariser le pourcentage de sucre présent, influant ainsi sur la faculté de mémoriser et assurant une meilleure conservation des facultés mentales. Cette découverte revêt une grande importance aux yeux des chercheurs qui identifient, comme cause majeure de dégénérescence, l’augmentation du taux de sucre sanguin.

La vision

Deux études nouvellement parues établissent un lien entre l’exercice physique journalier, tel que la course à pied, et une diminution du risque d’une perte de vision, consécutif à une dégénérescence de la rétine à un âge avancé.

De plus, le danger de voir se développer des cataractes diminue, chez les hommes, grâce à cet entraînement rigoureux quoiqu’on ne puisse associer le mode de vie sédentaire à l’apparition de cataractes.

Il convient de ne pas prendre pour certain le fait que le vieillissement entraîne inévitablement une perte de vision. Ces recherches démontrent la possibilité de prévenir ces maux en s’adonnant à des exercices réguliers dès maintenant.

Les états dépressifs

Trente minutes d’exercices effectués de façon vigoureuse, à raison de trois fois par semaine, suffisent pour apporter un soulagement aux gens souffrant de dépression majeure, cette pratique se substituant à la prise de médicaments antidépresseurs dont plus d’un redoute les effets secondaires. Des chercheurs en viennent à cette conclusion, suite à une étude récente sur le sujet.

Un an plus tard, ces mêmes scientifiques affirment que le taux de rechute des personnes en état dépressif s’adonnant à la pratique d’exercices physiques diminue nettement comparativement à celui d’un groupe de gens soumis aux antidépresseurs. De nouvelles recherches entreprises prochainement tenteront de déceler les facteurs expliquant les bienfaits de l’exercice sur les états dépressifs.

La prolongation de la vie

Les hommes ayant atteint la cinquantaine bénéficient d’une prolongation de leur vie d’un an ou deux, selon la quantité d’exercices effectués sur une base régulière. Ainsi en atteste une étude, estimant ce sursis semblable à celui d’un homme délaissant la cigarette à cet âge. Après quelques années d’un tel entraînement, les hommes autrefois enclins à la sédentarité, mais actifs depuis la cinquantaine, ressentent les bienfaits de l’exécution d’exercices physiques quotidiens tout autant que ceux qui, depuis toujours, s’adonnent à de telles pratiques.

Chacun peut relever le défi journalier d’exécuter quelques mouvements adaptés à son âge et à sa condition et bénéficier des effets positifs de la pratique d’exercices physiques.

Laissez un commentaire 0 commentaires