Trigger points : diminuez les douleurs et tensions musculaires

Trigger points : la gâchette anti-douleur


Vous souffrez de douleurs ou de tensions musculaires ? Savoir identifier vos trigger points et les désactiver peut vous aider à vous soulager. Et pour cela, vous n’avez pas forcément besoin d’un spécialiste. Il est tout à fait possible de trouver et traiter ces points gâchettes vous-même. Explications.

Définition du trigger point

Derrière ce nom anglophone, se cache un mécanisme naturel de notre corps, découvert dans les années 70 par le docteur Travell. Ces « points gâchette », en français, se forment lorsque le corps veut éviter une trop grande tension sur une articulation ou un muscle. Il s’agit de nœuds de fibres musculaires, qui peuvent être douloureux, et qui bloquent une partie de la sollicitation sur la zone à protéger.

Ces trigger points peuvent être découverts à l’aide d’un auto-massage. Il est également possible d’intervenir dessus et de les désactiver pour effacer la douleur. Il existe deux types de trigger points : ceux qui sont actifs et ceux qui sont passifs.

Les trigger points actifs

Ce type de points gâchette se manifeste généralement par une forte douleur. Ils se développent lorsque les muscles ont subi une sollicitation qui a dépassé leur capacité. Si vous avez fait un effort brutal sans échauffement par exemple. Ou lorsque vous avez pratiqué une activité sportive pendant trop longtemps ou sans être habitué. Le trigger point actif peut également se manifester lorsqu’un muscle est blessé.

Lorsqu’ils sont traités et désactivés, les trigger points actifs peuvent passer à un état passif.

Les trigger points passifs

À la différence des trigger points actifs, ceux qui sont passifs peuvent tout à fait passer inaperçus car ils présentent peu ou pas de douleurs si vous ne les touchez pas. Cependant, ils peuvent engendrer de la fatigue et une faiblesse sur la zone concernée. C’est le genre de point dont vous découvrez la présence lorsque vous vous faites masser. Vous ressentez alors une douleur localisée sur un point précis ou une bande musculaire.

Le trigger points passifs sont généralement provoqués par une mauvaise posture dans le travail ou la vie courante. Ils peuvent devenir actifs si les muscles concernés subissent une forte sollicitation ou un traumatisme.

Les mauvaises postures et les trigger points

Si le développement de trigger points est si courant, c’est tout d’abord parce que de nombreuses personnes subissent les tensions provoquées par une mauvaise posture quotidienne. En effet, au travail, pendant des heures, le corps peut se retrouver dans une position inconfortable pour les muscles. Cette sollicitation passive, qui se prolonge, finit par favoriser l’apparition de trigger points de type passif.

Il ne reste alors plus qu’à ajouter une pratique sportive mal maîtrisée ou un effort brutal sans préparation et les trigger points s’activent, accompagnés d’une forte douleur.

Comment déceler un trigger point ?

Les trigger points, lorsqu’ils sont actifs, peuvent tout d’abord se manifester par une douleur en un point précis. A la palpation, il est également possible de découvrir des points douloureux signalant la présence de trigger points passifs.

Dans les deux cas, la zone en question présente une dureté à la palpation, que ce soit en un point ou sur une bande très contractée. Lorsque cette zone dure est stimulée, vous ressentez une douleur assez semblable à une brûlure qui irradie ou qui se rapproche d’une piqûre douloureuse.

Comment lutter contre les trigger points

Une fois que vous avez identifié un trigger point, vous pouvez intervenir dessus par massage sans même avoir besoin d’aide. Pour cela, vous pouvez utiliser vos mains, pour les zones les plus accessibles, ou un accessoire comme une balle de tennis pour les endroits comme le dos.

Le travail doit alors être précis, lent et progressif. Un seul massage ne suffira pas à traiter le trigger point. De plus, lorsque vous en avez découvert un, il est fort possible qu’il en existe d’autres sur la même zone musculaire. Il faudra également traité ces points. Cela peut donc prendre du temps.

Voici comment agir :

Solution 1

Pour agir sur le trigger point, vous pouvez exercer une pression immobile pendant environ 5 secondes puis la relâcher à moitié pendant une autre période de 5 secondes, en restant toujours immobile, avant de recommencer. Pratiquez 6 cycles similaires sans vous arrêter.

Solution 2

Une autre manière d’intervenir est d’exercer une pression immobile pendant 5 secondes puis de la relâcher à moitié avant d’appliquer un massage lent comprenant de 4 à 8 passages sur la zone douloureuse.

Solution 3

Vous pouvez également utiliser un rouleau de massage. Ils sont particulièrement utiles pour "balayer" de grosses zones de votre corps comme le dos ou les jambes, mais peuvent être utilisez pour d'autres parties comme les épaules, trapèzes, etc. Pour plus d'informations j'ai rédiger un article sur comment utiliser l'automassage.

Quelque soit la solution adoptée, le but de l’opération est de créer un relâchement du trigger point. Si la contraction perdure ou s’accentue, ce peut être car vous appuyez trop fort.

Quelques fois, le trigger point se déplacera ou vous n’arriverez pas à l’atténuer. Dans ce cas, n’insistez pas. Dans tous les cas, vous ne pourrez pas soigner vos trigger points en une fois. Mieux vaut agir doucement et progressivement pour arriver à un résultat plutôt que d’insister lourdement et d’accentuer le problème.

Laissez un commentaire 0 commentaires