Perte de la force musculaire dans les bras et jambes, pourquoi ? 


La perte de force est plus fréquente que l’on ne l’imagine. Après quelques mois d’entraînements, vous constatez une baisse dans vos performances. Vous avez le sentiment de connaître une faiblesse musculaire. Vous avez raison de vous interroger, il est encore temps de rectifier le tir, avant que les douleurs ne surviennent.


En effet, il peut en découler des souffrances musculaires. La personne atteinte finit par avoir des difficultés à effectuer ses activités sportives, voire dans sa vie quotidienne.

Les symptômes d’une faiblesse musculaire :

Il est plutôt facile de reconnaître une faiblesse musculaire.

  • Vous trouvez que vous stagnez, voire que vos performances sont en baisse.
  • Vous rencontrez des difficultés pour terminer une série ou un entraînement.
  • Vous avez la sensation d’avoir les jambes en coton, de ne plus avoir de force.
  • Vous vous sentez fatigué, ou faible.
  • Vous êtes plus sujets aux maladies que d’habitude.

Si vous vous êtes senti concerné une à plusieurs fois, alors cet article est fait pour vous. Je vais vous livrer mes conseils pour éviter ce genre de désagrément.

En revanche, si vous constatez l’un de ces symptômes de manière chronique, c’est sans doute plus grave, un suivi sera peut-être nécessaire. Ne prenez pas de risque, je vous recommande de consulter votre médecin traitant, ou un médecin spécialisé dans le sport.

Quelles sont les causes d’une faiblesse musculaire ? 

Les causes sont variées, mais généralement, on retrouve :

  • Le surentraînement ; on ne répétera jamais assez à quel point le repos est nécessaire.
  • La sous-alimentation ; il est important de comprendre le rôle essentiel que l’alimentation a sur vous.
  • La malbouffe ; le gras saturé ne vous nourrit pas !
  • Les excès en tout genre ; un excès n’est jamais bon, que ce soit l’alcool, le tabagisme, les aliments gras, sucrés…
  • Les insomnies, un mauvais sommeil peut être la cause d’une perte de force.
  • Le stress ; sous-estimé, le stress est pourtant l’ennemi du sportif.


stress

Que faire ? Traitement naturel et conseils pratiques :

Vous pouvez agir à plusieurs niveaux ; vous devez être attentif à votre mode de vie.

Côté sommeil, comment sont vos nuits ?

Bien récupérer est indispensable pour vous reconstruire, un manque de sommeil répétitif, est directement lié aux maladies et aux blessures. Cela joue aussi sur votre mental et peut augmenter votre taux de stress.

Conseil : Pour favoriser une bonne nuit de sommeil, une routine pour se détendre peut-être mise en place. Coupez-vous des écrans au moins une heure avant de vous coucher, et prenez le temps pour lire un livre ou pratiquer quelques respirations profondes. Pour aller plus loin, vous pouvez pratiquer la méditation. Au bout de quelques jours, vous remarquerez déjà une amélioration. 

Qu'en est-il de votre alimentation ?

Notre corps fonctionne presque comme une machine : il se régénère en permanence. Il trouve ces ressources par l’alimentation. Ainsi, il peut produire de l’énergie et remplacer/réparer les cellules endommagées. C’est donc important de satisfaire nos besoins nutritionnels. Nous n'avons pas seulement besoin de 2000 kcal (plus ou moins en fonction de chacun) par jour. Nous avons besoin de protéines, de lipides, de fibres, de vitamines, de minéraux, etc... Pour cela, une alimentation saine et équilibrée est absolument nécessaire.

Conseil : renseignez-vous auprès des commerces/épiceries bio de votre quartier. Bien souvent, des paniers de fruits et légumes sont préétablis. Cela vous permet de varier au maximum sans réfléchir à quoi acheter ! De plus, vous consommerez ainsi de saison. 

Boire de l’eau

Je ne m’attarde pas, vous savez à quel point une bonne hydratation est primordiale. Les recommandations pour un sportif sont d’au moins 1,5L/2L par jour, et plus les jours d’entraînements.

Conseil : investissez dans une gourde et remplissez-la deux fois dans la journée si la contenance est d’1L.


Alcool, tabac …

Ils ne sont pas interdits, mais ils ne sont certainement pas recommandés. Une soirée de temps à autres pour s’amuser entre amis, c’est ok. Simplement, modérez-vous, les conséquences sur votre corps en sont importantes.


Conseil : Ne vous entraînez pas si vous avez trop bu la veille, vous augmenterez le risque de blessures. 

Respecter son programme d’entraînement.

Ne vous surentraînez pas ! Il est tentant au début, d’en faire trop, dans le but de développer rapidement son corps. Mais cela ne fonctionne pas ainsi. Lorsque vous vous surentraînez, vous ne laissez pas le temps à vos muscles de récupérer. Or, la séance a créé de micro-traumatismes. On appelle cela des courbatures. Le repos est aussi important que l’effort pour vous obtenir des muscles plus fort.


Conseil : planifiez vos jours de repos avec autant d’importance que vos jours d’entraînements. 

Etes-vous stressé ?

Apprenez à gérer votre stress. Il favorise les insomnies et la récupération musculaire en est amoindrie. Ce qui a tendance à engendrer des fringales (salés ou sucré) déréglant ainsi votre alimentation. Le sport est justement un allié pour contrer le stress. Si vous ressentez une montée de stress vous envahir, mais que vous ne pouvez pas faire du sport dans l’immédiat, la meilleure technique reste encore de pratiquer la respiration en pleine conscience. Vous pouvez aussi vous inscrire à des cours de stretching ou de yoga, qui sont bénéfiques pour lutter contre ce fléau.


Conseil : Si vous êtes en train de marcher et que des pensées stressantes vous envahissent, pensez à ralentir le pas. Le fait de ralentir physiquement, va également freiner le rythme de vos pensées.
Les activités comme le yoga et la méditation sont excellentes pour apaiser les tensions.
 

D'autres mesures qui peuvent soulager les douleurs musculaires :

  • Etirez doucement vos muscles.
  • Evitez les activités à forts impacts (courses à pied, haltérophilie, CrossFit…)
  • Si trop douloureux, laissez-vous le temps de vous reposer, rencontrez un médecin.

Laissez un commentaire 0 commentaires