3 raisons pour lesquelles faire du cardio à jeun n'est pas forcément une bonne idée


Beaucoup de personnes font du cardio à jeun pensant que cela pourrait les aider à perdre du gras plus vite. Dans cet article, nous allons voir les 3 raisons pour lesquelles je ne recommande pas le cardio à jeun et en quoi c’est contre productif voir nocif lorsqu’on souhaite perdre du poids sainement et durablement.

« Faire du cardio à jeun permet de perdre du gras plus vite… ben oui, on tape directement dans les graisses ! »

Cette idée que faire du cardio à jeun est efficace pour accélérer sa perte de poids est largement rependue dans le milieu du fitness. Malheureusement, elle provient d’une mauvaise interprétation de certains résultats de recherche.

Les pro-cardio-à-jeun se basent sur plusieurs études qui montraient effectivement que le cardio à jeun – à une certaine intensité, augmentait l’oxydation des graisses PENDANT l’exercice.⁣

Doit-on pour autant en déduire que brûler plus de graisse pendant une séance d’entraînement signifie qu’on perd forcément plus de gras à la fin de la journée ?⁣

1. Perte de poids = déficit calorique

Tu te souviens ? Pour perdre du gras, il est fondamental d’être en déficit calorique (aka. “brûler” plus de calories que tu en ingères). (Alors oui… la perte de gras est plus complexe que ça. Oui il y a d’autres facteurs qui interviennent, oui, oui, “oui, mais” le prérequis reste le même : pour perdre du gras, il faut être en déficit calorique.).

En bref : tu peux faire tout le cardio à jeun que tu veux, si tu n’es pas en déficit calorique (= tu manges plus de calories que tu n'en dépenses), il n’y a aucune chance que tu perdes du gras.⁣

2. Un risque de perte de masse musculaire

Dans la plupart des cas et notamment pour la majorité des efforts physiques, nos cellules utilisent préférentiellement les glucides (sucres) comme source d’énergie.⁣ À jeun, le carburant préférentiel de nos cellules n’est plus ou peu disponible.

L’objectif du cardio à jeun serait alors de profiter d’une glycémie (taux de sucre dans le sang) basse et d’un stock de glycogène fortement diminué pour aller chercher de l’énergie ailleurs : dans le gras ! ⁣

Le raisonnement semble cohérent mais malheureusement ça ne fonctionne pas tout à fait comme ça :⁣

D’abord, te forcer à piocher dans tes autres réserves, place ton organisme dans un état de stress physiologique. ⁣Le stress a un effet catabolique et anti-métabolique.⁣

Un organisme stressé ainsi qu’un métabolisme compromis est TOUT sauf optimal pour une perte de gras saine et durable.⁣

De plus, dans cet état de stress, les protéines sont également une source d’énergie pour notre corps. Résultat : le cardio à jeun va puiser dans ta masse musculaire. Tu sais, celle qui te permet de brûler des graisses sans rien faire, au repos !⁣

En bref : c’est contre-productif… à moins de vouloir finir skinny fat ? ⁣

3. Un effet post-combustion moindre

Une séance de sport d’une heure ne représente que 4% d’une journée.⁣ Brûler plus de graisses pendant l’entraînement ne signifie pas que tu auras brûlé plus de graisses à la fin de la journée. ⁣

Pourquoi ?⁣ Parce qu’il existe un phénomène d’autorégulation qui pousse ton organisme à brûler moins de ce substrat sur les prochaines heures de la journée.

En bref : si tu brûles plus de graisses pendant ta séance de cardio à jeun, tu en brûleras moins dans les heures qui suivent.

Alors à moins que tu aimes faire du cardio à jeun (et tu as le droit !), je te conseille de toujours manger une source de glucides (facile à digérer) avec une source de protéines.

Si ton objectif est de perdre de la graisse sans ruiner ton métabolisme, alors applique simplement un léger déficit calorique, alterne avec des phrases de stabilisation et surtout, arme-toi de patience !

Attention : si tu as déjà un métabolisme compromis alors la perte de poids/gras ne devrait pas être ta priorité mais si tu me suis alors tu le sais déjà !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page