Mon avis sur les SARMs et pourquoi je recommande d'éviter


Lorsqu'on a l'impression d'atteindre nos limites naturelles en musculation, pour beaucoup la question de la prise de stéroïdes se pose. Mais finalement la plupart des pratiquants n'en prennent pas à cause de leurs effets secondaires ou par peur de s'injecter... Et c'est à mon avis une sage décision 🙂

Et là, les SARMS sont arrivés. Ils sont considérés comme « l'avenir des stéroïdes ». Des produits qui regroupent les bénéfices des anabolisants, sans leur (lourde) liste d'effets négatifs. Elle est pas belle la vie ?

Moi même j'ai pensé à en acheter à un moment pour tester, en écoutant les arguments des uns et des autres à la salle de muscu. Et puis je me suis bien renseigné et j'ai réalisé que c'était sûrement une connerie. Je vous explique.

Les SARMs, c'est quoi ?

De l'anglais Selective Androgen Receptor Modulators, les SARMs ont à la base été inventé à la fin des années 90 pour aider au traitement de maladies lourdes comme l'ostéoporose, le cancer ou le sida. Les SARMs sont ainsi utilisés dans le but de réduire la fonte musculaire. De la même façon que les stéroïdes, le monde du bodybuilding a détourné leur utilisation première pour faire grossir les muscles... Toujours plus !! 😉

En effet, leur mécanisme ressemble à celui des stéroïdes : ils se lient aux récepteurs des androgènes, sauf que les SARMs sont sélectifs et vont se lier seulement à ceux que permettent de prendre de la masse musculaire, laissant de côté les récepteurs qui font avoir des effets secondaires (prostate, testicules, etc.).

En gros comme je le disais en intro : les effets des anabolisants sans les risques et effets secondaires. Pas besoin non plus de prendre des suppléments de soutien pendant le cycle, pas besoins d'inhibiteurs (anti-aromatase...) pour limiter les effets négatifs. Sur le papier c'est donc plus simple et moins coûteux.

Et cerise sur le gâteau, le SARM se prend par voie orale... Pas d'injection donc.

La vérité sur les SARMs

1. Manque d'études fiables

Les SARMs sont des produits qui sont toujours à l'étude (phase 1 et 2 pour la grande majorité d'entre eux). Même si les premières études réalisées étaient prometteuses, elles concluent toutes sur le fait qu'elles sont insuffisantes pour tirer des conclusions claires.

De plus les études qui ont été faites jusque là portent uniquement sur le fait que les SARMs soient effectivement efficaces sur l'accroissement de la masse musculaire, et non sur le fait qu'ils aient ou non des effets négatifs.

Ça fait maintenant plus de 15 ans que les études ont débuté et on n'a toujours rien de concret.

Liste des principales études (en anglais) :

2. Manque de recul

De par leur invention récente et surtout le fait que les SARMs ne soient utilisés dans le monde du culturisme que depuis quelques années, on n'a aucun recul sur les effets à long terme sur l'homme et leurs potentiels dangers, effets négatifs, etc.

C'est exactement comme si on retourne quelques décennies en arrière avec le dopage et les stéroïdes, les réels risques n'ont été découverts que plus tard après plusieurs années d'utilisation par les humains.

Au moins maintenant avec les anabolisants on a du recul, les risques pour chaque produit sont connus, et si on respecte un bon protocole il est possible de compenser les effets négatifs par la prise d'autres produits.

Les SARMs sont donc vendus comme sans effets secondaires mais on n'en sait RIEN. Peut-être que vous n'aurez pas les mêmes risques qu'avec les anabolisant, mais il y en a d'autres. Certains utilisateurs ont d'ailleurs déjà reporté des troubles importants de la vision.

Personnellement j'aurais l'impression de servir de cobaye en testant un S.A.R.M.

3. Manque de traçabilité

Je le rappelle car il y a parfois confusion, les SARMs sont des produits illégaux en France et dans la plupart des pays développés dans le monde. Pour vous en procurer vous devrez passer par le marché noir ou sur des sites pas fiables.

Conséquences : composition et origine du produit souvent douteuses, dosage des composants souvent aléatoire... Bref vous ne savez pas vraiment ce que vous mettez dans votre corps !!

D'après ce que j'ai compris les produits proviennent souvent de Chine ou de Russie. N'étant pas légal en France il n'y a aucun contrôle. Le marché est nouveau, et il y a à mon avis encore plus de place pour les dérives qu'avec les stéroïdes. Même en achetant sur un site d'apparence fiable comme imuscle il n'y a aucune garantie sur la qualité du produit.


Conclusion : mon avis sur les SARMs

J'ai vite compris qu'enfaite les risques ne sont pas forcément plus faibles qu'avec les stéroïdes, ils sont peut-être juste différents, et mieux vaut pour ma santé que je me tienne loin des sarms.

Ils sont interdits en France, en Europe et aux Etats-Unis. Ils sont interdits par l'Agence Mondiale Antidopage et OUI ils sont détectables contrairement à ce que j'ai pu lire sur un forum.

Il ne s'agit pas du tout de compléments alimentaires mais bien de produits pharmaceutiques.

En faisant mes recherches je suis tombé sur un site qui vend des alternatives légales aux SARMs avec des produits aux ingrédients naturels sensés se rapprocher de leurs effets.

Pareil j'ai fait mes recherches et j'ai décidé de tester, j'ai pris celui présenté comme étant une alternative au MK-2866 (Ostarine) pour accompagner ma sèche.

Alors oui vous allez me dire que ça n'a rien à voir et c'est un complément alimentaire, mais j'ai quand même eu de très bonnes sensations avec ça ! C'est moins puissant que l'ostarine, beaucoup moins que du clenbuterol, mais au moins c'est sans danger et ça a été efficace pour moi... Je ne regrette pas mon achat.

Ci-dessous mes résultats en suivant un programme de sèche (diète cyclique) :

Semaine 1
Pas vraiment d'effets

Semaine 2
Légère perte de gras
Pas de changement à l'entrainement

Semaine 3
Perte de gras ou d'eau
Meilleure congestion

Semaine 4
Meilleure congestion
Moins de fatigue pendant la séance
Meilleure récupération

Semaine 5-6
Même effets que semaine 3 + je sens enfin un peu plus de force
Je commence à être bien sec

Semaine 7
Je suis satisfait du résultat je commence à manger plus tout en continuant la prise de l'Osta 2866 pour terminer les 2 mois (1 bouteille = 1 mois)

Ce produit alternative à l'ostarine est en vente ici.  Si vous le testez n'hésitez pas à me faire vos retours en commentaire, ça m'intéresse !!


Ils ont aussi pas mal d'autres produits sur le site :

  • Ibutamoren (MK-677)
  • Andarine (S4)
  • Ligandrol (LGD 4033)
  • Stenabolic (SR9009)
  • Cardarine (GW 501516)
  • Testolone (RAD 140)
  • S23
  • YK-11

Je viens de passer une nouvelle commande de ligandrol, je vous ferais un retour dans un nouvel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page